Déterminer le retour sur investissement (ROI) avant d'établir un budget pour un nouveau projet ERP

ROI - Part 2

Philippe Genre, responsable des ventes de SolvAxis en Suisse, déclare que les clients pèsent souvent les solutions ERP en se concentrant seulement sur la budgétisation. Il s'agit d'un écueil important qui peut avoir des répercussions très coûteuses au cours de la durée de vie de la solution ERP, qui varie généralement entre 10-15 ans.

« Les acheteurs commettent l'erreur de se concentrer sur le prix initial au lieu de penser au coût total de propriété (TCO), y compris les coûts cachés potentiels et les contraintes telles que l'indisponibilité des compétences », indique Philippe Genre. « Le choix parfait n'existe pas, mais un mauvais choix sera certainement très cher. Pensez au TCO au lieu du coût initial de la mise en œuvre. »

« Bien que le retour sur investissement soit une étape essentielle dans la mise en œuvre d'un projet ERP, peu d'entreprises prennent les mesures nécessaires pour le calculer », ajoute Richard Furby, VP Services Support et IT chez Forterro. « Un grand nombre d'entreprises trouvent cela incroyablement difficile. Ils sont soit réticents, soit peu disposés à le faire.»
 
Dans certains cas, les vendeurs d'ERP essaieront de calculer un retour sur investissement pour les clients potentiels, mais il n'est pas conseillé de les utiliser. « Sans l'engagement du client, cela n'a pas beaucoup de sens », a dit M. Furby. « Il n'y a pas d'équation de valeur à l'emporte-pièce. C'est différent pour chaque entreprise. »

ROI - Part 3
ROI - Part 4

Les entreprises présentent souvent un ROI non corroboré basé sur des expériences antérieures, des recherches en ligne ou des montants dépensés par d'autres entreprises.
 
« Parfois, les entreprises veulent débourser trop ou pas assez pour l'implémentation d'un ERP », a déclaré M. Malia. « Ils peuvent saisir des chiffres en fonction de ce qu'ils ont dépensé dans le passé ou de ce que les autres leur disent. »
 
Les estimations présentées par les fournisseurs d'ERP peuvent également prêter à confusion. « Ils peuvent entendre : 'Eh bien, cela va coûter 40 000 francs pour l'obtention d'une licence', d'un fournisseur, puis la personne suivante dit : '100 000 francs à cause des services dont vous aurez besoin », a dit Malia. « On peut facilement être induit en erreur sur le coût parce qu'il est très difficile de comparer des choux et des carottes. »
 
M. Furby a de nouveau insisté sur les problèmes associés à l'utilisation d'outils de calcul en ligne pour déterminer le ROI. « Calculez la valeur du produit ERP en fonction des aspects uniques de vos opérations », a recommandé M. Furby. « Vous devriez évaluer l'ensemble de vos opérations actuelles, puis les comparer à la façon dont vous envisagez l'exploitation de votre entreprise une fois le projet ERP terminé. Essayez de comprendre ce qui fonctionne pour vous aujourd'hui et ce qui vous frustre. Si cette frustration a été enlevée, qu'est-ce que cela signifie pour votre entreprise ? "Évaluez la valeur par rapport au coût. »
 
En plus du ROI, il faut prendre en compte d'autres avantages - comme une main-d'œuvre plus engagée, a déclaré Alexandre Crettol, directeur des services pour SolvAxis. « Si les travailleurs peuvent rentrer chez eux à l'heure, se sentant en sécurité qu'ils ont vraiment bien fait leur travail, c'est un autre retour sur investissement », a-t-il dit.


Utilisez le ROI pour donner un élan à votre ERP 

Håkan Magnusson, chargé de compte pour Jeeves, basé en Suède, a déclaré que l'établissement du ROI est un élément essentiel pour obtenir le soutien dont vous avez besoin pour un projet ERP. « Si vous déterminez vraiment le retour sur investissement qui résultera de l'implémentation de votre ERP, vous n'avez pas besoin de parler de prix », dit-il. « Au lieu de cela, vous risquez de perdre de l'argent pour chaque mois où vous n'utilisez pas la solution. »