Bonnes pratiques

Les « bonnes pratiques » sont un sujet brûlant au sein de la communauté ERP depuis des décennies. Les commerciaux et les chargés du marketing des ERP vous diront que leur système ERP inclut les bonnes pratiques de l'industrie et que vous pouvez les adopter dans votre entreprise pour améliorer votre performance. Les consultants et les experts vous diront que les bonnes pratiques, une fois qu'elles sont intégrées dans les logiciels, ne sont plus à la pointe de la technologie et qu'elles représentent, au mieux, des pratiques courantes et sont, au pire, obsolètes.

Les deux camps ont en partie raison. Les bonnes pratiques, sur le plan conceptuel, représentent les processus et les procédures que les leaders de l'industrie ont développés et mis à exécution pour se tailler un avantage concurrentiel. Les concurrents finissent toujours pas identifier les différences, comprendre ce que font les chefs de file du secteur pour se démarquer, et les imiter. Les bonnes pratiques deviennent ainsi des pratiques courantes, surtout à partir du moment où elles sont intégrées au logiciel d'entreprise.

Elles peuvent et doivent bien sûr être inclues dans les fonctionnalités de votre ERP. La question est plutôt de savoir si elles sont incorporées suffisamment tôt pour créer de la valeur. Nous sommes convaincus qu'elles ont en effet de la valeur, même si ce ne sont pas les dernières pratiques du marché, ou les plus innovantes. Les bonnes pratiques sont, par définition, de nouvelles et meilleures façons de procéder. La plupart des entreprises qui sont à la traîne pourraient bénéficier des améliorations développées et éprouvées par leurs concurrents les plus performants. Et même si ces derniers ont déjà adopté de nouvelles pratiques, ce n'est pas une raison pour passer à côté de techniques abouties et qui ont fait leurs preuves.

Malheureusement, la plupart des entreprises n'utilisent pas toutes les fonctionnalités des logiciels ERP qu'elles ont mis en place. Elles n'exploitent pas tous les modules installés et se donnent beaucoup de mal pour contourner des bonnes pratiques intégrées.

Avant d'adopter une bonne pratique ou, à l'inverse, de choisir de la contourner, il vaut peut-être mieux se demander « Comment souhaiterais-je procéder ? ».

De nombreuses sociétés ont pris la tête de leurs marchés respectifs grâce à leur mode de fonctionnement unique. Si votre manière de procéder se base sur des conditions ou priorités anciennes voire obsolètes, il est peut-être temps de changer. Vos clients vous choisissent peut-être aussi comme partenaire en fonction de votre façon d'agir. Un logiciel ERP devrait non seulement refléter les bonnes pratiques, mais également fournir les outils nécessaires pour automatiser les processus opérationnels clés. Plutôt que de chercher des solutions de contournement, pourquoi ne pas chercher une manière d'exploiter la « façon dont vous avez toujours procédé » ?